samedi 17 septembre 2011

Fin et Vie


.

.
C'est peu dire qu'on a été renversé par le diptyque d'Artavazd Pelechian Fin (1992) et Vie (1993). Du coup, on va revoir Les saisons (1972) et on n'en revient toujours pas. On attend donc impatiemment une édition des œuvres du réalisateur. Et ceux qui veulent continuer le trajet en train peuvent embarquer dans Die Reise (1984-85) d'Herbert Distel, dans l'Etude aux chemins de fer (1948) de Pierre Schaeffer, dans la Prose du Transsibérien (1913) de Blaise Cendrars ou encore dans Zone (2008) de Mathias Enard.
.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est magnifique.

Jean Dezert a dit…

Oui c'est vrai.