mardi 28 août 2012

L'usage sonore du monde (5)


 

Ce mercredi soir, nous irons écouter BJ Nilsen, Biosphère et Philip Jeck dans un parc bruxellois à l'occasion des 30 ans du label anglais Touch. Sans épiloguer, il est bon de rappeler que cette excellente maison a œuvré comme peu d'autres à l'élargissement des horizons de nombreux amateurs de musique électronique et de 'field recording'. Je me souviens ainsi de mon enthousiasme suite à la découverte, il y a déjà plusieurs années (...), des albums de Fennesz, de Phill Niblock, d'Oren Ambarchi ou encore de Chris Watson. Et puis il y eut le 7 mai 2006, à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule, où certains de ces artistes se produisaient en alternance avec des musiciens classiques interprétant Arvo Pärt, Giacinto Scelsi et des œuvres médiévales (un double LP documentant une partie de ces performances est sorti quelque temps après : Spire Live. Fundamentalis). Un compagnon présent ce soir-là achevait un travail intense. Moi, j'étais probablement en latence, je ne sais plus... Pourtant, ce soir-là reste dans ma mémoire comme une récompense et un encouragement. Depuis, je n'entre plus dans une église sans avoir envie qu'y résonnent bourdons électroniques, voix angéliques et crissements divers - étranges et beaux comme il se doit. Je suis souvent déçu...
L'occasion est bonne de mentionner à nouveau l'incroyable Touch Radio qui offre désormais 80 programmes de nombreux musiciens plus que recommandables, de BJ Nilsen à Daniel Menche, en passant par Lasse Marhaug, Chris Watson, Stephan Mathieu, Steve Roden ou encore Toshiya Tsunoda.

1 commentaire:

Jean Dezert a dit…

Dommage pour Biosphère...