jeudi 5 mai 2011

Avant la Chute

.
Je suis plutôt intrigué par ces images du Jardin d'Éden juste avant la Chute. Prenons cette peinture achevée en 1626 par l'artiste flamand Roelandt Savery (Berlin, Gemäldegalerie). Au centre, à l'arrière-plan, Eve tient Adam d'une main et la funeste pomme que lui tend le Vil Serpent de l'autre. Si le couple primordial est censé s'être promené dans le plus simple appareil jusqu'à ce moment crucial, on remarquera que l'homme est bronzé et la femme, blanche comme de la porcelaine. Cela veut-il dire que l'essence de la Femme est liée à l'ombre, au repli sur soi, à l'effacement ? Ou est-ce simplement dû au fait que l'Homme a été créé en premier lieu et placé "dans le Jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder" ?
Deuxième point interpellant : le rejet loin à l'arrière des deux héros de la scène, à tel point qu'ils sont à peine identifiables. Avec son accumulation d'animaux et de plantes, l'image est conçue comme un inventaire de toutes les formes vivantes, créées par Dieu et nommées par l'Homme. Cette volonté de complétude presque absurde transforme dès lors, à la manière d'une corde de luth cassée ou d'un ver sur un fruit dans une nature morte, la représentation en une Vanité. Là, la fleur et le fruit ne vont pas faner et pourrir (du moins pas tout de suite), mais le couple va tomber dans le travail, la mortalité, l'effort et le malheur, dans la condition humaine.
Un aspect de l'image qui me tracasse, qui m'effraie presque, est son cadre. Qu'y a-t-il en dehors de celui-ci ? Si tous les êtres vivants du Jardin se sont assemblés autour d'Adam et Eve (à ce propos, il faut imaginer le bruit et l'odeur qui devaient régner là), que peut-on imaginer en dehors des limites de ce que le tableau nous donne à voir ? Je laisse planer le suspense. A chacun le loisir d'imaginer ce qui lui plaît, de devenir théologien ou plus simplement, de relire la Genèse.
La prochaine fois, j'aborderai la problématique complexe de la taille de l'arche de Noé. C'est important aussi.
.

1 commentaire:

Les dessins de Mr Chopala a dit…

"l’arche aura trois cents coudées de longueur, cinquante coudées de largeur et trente coudées de hauteur."

Un peu de documentation pour ton prochain billet : http://www.answersingenesis.org/articles/nab/really-a-flood-and-ark

Bise !