mercredi 21 octobre 2009

Walden

.
"Depuis 1950, je tiens un journal filmé. Je me promène avec ma Bolex en réagissant à la réalité immédiate : situations, amis, New York, saisons. Certains jours je filme dix images, d'autres dix secondes, d'autres encore dix minutes, ou bien je ne filme rien... WALDEN contient le matériel tourné entre 1964 à 1968 monté dans l'ordre chronologique." - Jonas Mekas
.
Malavida Films a eu l'excellente idée de rééditer Walden - Diaries, Notes & Sketches de Jonas Mekas. Ce chef d'oeuvre du cinéma expérimental qui est aussi le parangon du journal intime filmé constitue bien plus qu'une entreprise nombriliste. S'y dessinent non seulement le portrait d'un milieu et d'une époque, la contre-culture new-yorkaise des années 1960 (parmi des dizaines de scènes, parfois dérisoires, on y voit une manifestation, la Factory d'Andy Warhol, un concert du Velvet Underground ou encore Tony Conrad devant son appartement), mais aussi une réflexion lyrique et mélancolique sur le temps qui passe, le souvenir... Ce "Ciné-Journal", que Mekas continue à élaborer de nos jours, est marqué par une grande liberté formelle, aussi bien au niveau du montage, des mouvements de caméra que du contenu de la bande-son.
.
Pour les curieux, l'entièreté du film est visible sur le meilleur site web du monde Ubuweb.
.

2 commentaires:

Lazare Bruyant a dit…

Bonjour,

J'ai découvert votre excellent blog en faisant des recherches sur l'hauntolgy musicale & sur Trunk Records. Aujourd'hui je lis cette note sur Jonas Mekas. Excellent, vraiment. Je sais qu'un petit compliment fait touours plaisir & donne plus d'énergie à continuer son travail dans l'univers un peu autiste (parfois) du net. A vous lire très bientôt.

Lazare

www.fricfracclub.com

Jean Dezert a dit…

Merci beaucoup pour vos encouragements !
Bienvenue !