samedi 5 février 2011

Rapport sur l'anéantissement de l'ancienne beauté

.
.
.
Avant de tout casser chez soi, on se précipite sur la réédition de la somme de Marc Dachy à propos du mouvement Dada : Dada et les dadaïsmes. Rapport sur l'anéantissement de l'ancienne beauté, parue une première fois chez Gallimard en 1994. A titre d'exemple, on voit ci-dessus Hugo Ball récitant un poème sonore au Cabaret Voltaire en 1916. Et sur UbuWeb, on écoute des enregistrements de ce dernier dont le fameux Karawane (voir la partition également ci-dessus).
.
Au sujet de l'atmosphère du Cabaret Voltaire, voici ce qu'écrit Tristan Tzara dans sa Chronique zurichoise parue en 1920 : "La Cabaret a duré 6 mois, chaque soir on enfonça le triton du grotesque du dieu du beau dans chaque spectateur, et le vent ne fut pas doux - secoua tant de consciences - le tumulte et l'avalanche solaire - la vitalité et le coin silencieux près de la sagesse ou de la folie - qui pourrait en préciser les frontières ? - lentement s'en allèrent les jeunes filles et l'amertume plaça son nid dans le ventre du père de famille. Un mot fut né, on ne sait pas comment Dadadada on jura amitié sur la nouvelle transmutation, qui ne signifie rien, et fut la plus formidable protestation, la plus intense affirmation armée du salut liberté juron masse combat vitesse prière tranquillité guérilla privée négation et chocolat du désespéré. (...)
Devant une foule compacte, Tzara manifeste, nous voulons nous voulons nous voulons pisser en couleurs diverses, Huelsenbeck manifeste, Ball manifeste, Arp Erklërung, Janco meine Bilder, Heusser eigene Kompositionen, les chiens hurlent et la dissection du Panama sur piano et embarcadère - Poème crié - on crie dans la salle, on se bat, premier rang approuve deuxième rang se déclare incompétent le reste crie, qui est plus fort on apporte la grosse caisse, Huelsenbeck contre 200, Ho osenlatz accentué par la très grosse caisse et les grelots au pied gauche - on proteste on crie on casse les vitres on se tue on démolit on se bat la police interruption." (Dachy, 2011, p. 13)
.

2 commentaires:

globeglauber a dit…

150 ans auparavant:
>> http://storage.canalblog.com/49/43/456997/61151135.jpg

"manuel de l'amateur des oiseaux DE VOLIÈRE" (1795)

-- spéciale dédicace --

gLgL

Sylvain a dit…

très bon livre en effet... je l'avais lu à l'époque et ça m'avait entraîné dans toute une série de lectures ultérieures... chaudement recommandé :)