lundi 24 août 2009

Radiant Mirror

.
Quand l'album The Radiant Mirror de Chris Corsano et Mick Flower est sorti en 2006 (Textile Records), je ne m'imaginais pas qu'il prendrait une telle importance dans ma vie d'auditeur. Depuis, je l'ai écouté dans toutes sortes de circonstances : somnolant dans le train, dansant avec des amis, attentif et admiratif partout. Chaque fois, le même choc se reproduit dès les premières notes de Shaahi Baaja (un instrument à cordes électrifié d'origine indienne) de Mick Flower. La musique qu'il crée avec le batteur Chris Corsano (dont le jeu est époustouflant, comme d'habitude) résonne comme un mélange parfait, qui n'aurait rien d'une "fusion" sans saveur, de musiques indiennes hypnotiques, de free jazz ecstatique des années 60 et de psychédélisme. Les titres des morceaux "Earth", "Wind" et "Fire" induisent une appréhension quasi cosmologique de la matière sonore qui s'écoule, lumineuse et mouvante, en créant chez l'auditeur une sensation de joie et de plénitude. Les deux musiciens viennent de sortir The Four Aims, un nouvel album (VHF Records) que je me réjouis de découvrir.
.
Enfin, je vais pouvoir assister à la naissance de ce petit miracle musical en direct. En effet, le duo joue ce mardi au Scheld'Apen à Anvers lors d'une soirée organisée par le label Ultra Eczema (qui vient d'ailleurs de sortir Another Dull Dawn, un nouvel album solo de Chris Corsano). En première partie, Spencer Clark présentera Monopoly Child Star Searchers, un de ses excellents projets solo.
.
La photographie au-dessus est de Hrvoje Goluža. Ici, un entretien en français avec le duo et ci-dessous, un aperçu de leurs performances :
.
.

2 commentaires:

globeglauber a dit…

je les (re)verrai le lendemain à den Haag avec Paul Metzger en première partie...

la fois passée à Alost c'était très très bien.

et les photos de Hrvoje Goluza dont tu en as empruntée une sont vraiment très belles...

gLgL

Jean Dezert a dit…

Merci pour l'info !
Je répare mon oubli.
Bon concert !